Image1Dans cette campagne que j’ai débuté en novembre 2006, j’ai rencontré des jeunes, des femmes, des personnes âgées, des chômeurs, des chefs d’entreprises, des employés, des agriculteurs... Toujours des problèmes différents. Que des cas à part. Assez peu d’espoirs. Fréquemment des déceptions. Et pourtant une question qui est très souvent revenue : comment avoir un meilleur avenir pour moi et mes proches ?

Pour vous apporter des éléments de réponse, je ne compte pas être uniquement votre représentant à l’Assemblée. Cette conception simpliste de la politique a fait son temps. Non, je désire surtout travailler. C’est du reste, ce que je crois savoir le mieux faire. Travailler pour qu’ensemble, nous comprenions, nous choisissons puis que nous agissions face aux défis du Var.

Image2Quand la coopérative de Correns allait fermer ses portes en 1995, nous avons choisi de jouer la carte du village et du vin bio pour créer de la richesse. Plusieurs dizaines d’agriculteurs ont retrouvé la fierté et la confiance que leurs enfants puissent eux-aussi demain grandir sur cette terre.

Quand j’ai mieux compris les raisons des faillites régulières des jeunes sociétés dans le Var, j’ai imaginé avec le projet DEFIE un accompagnement personnalisé des entrepreneurs sur la durée. Il a permis de créer des emplois et de lancer 200 entreprises en 2006.

Image3Quand la pression foncière continue d’augmenter dans tout le Var et que la ruralité est en danger, j’ai initié et mené le projet « Agriculture 2020 » avec 500 personnes concernées par la filière agricole. Ce type de démarche a permis de préparer l’avenir sereinement et surtout de ne pas se laisser dépasser par les seules logiques du court terme.

Quand je sollicite aujourd’hui votre confiance pour devenir votre Député, je ne cherche pas un titre. Je désire un mandat pour agir. Favoriser la création d’emploi avec des actions concrètes et non des vœux pieux. Accélérer la construction durable de logements, sans utiliser l’artifice de remboursements d’intérêts. Donner une vision à notre territoire et non des formules que l’on ressort uniquement en période électorale.

Image4D’une idée, un projet. D’un projet, une réalité. Sans approche partisane,

Voilà ma différence, Voilà mon engagement.

Michaël Latz