06 avril 2007

L'avenir de la viticulture

Viticulture

Je suis Vigneron. Je fais le vin depuis que j'ai 19 ans. La vigne est le lien privilégié qui unit les générations dans ma famille. J'attache donc naturellement une importance tout à fait particulière à la viticulture dans le Var. Cela va même au-delà du vin. Il s'agit de savoir-faire, de culture, de ruralité et de qualité de vie.

Vignes2J'ai eu l'occasion de parler récemment d'un rapport parlementaire sur la viticulture, très intéressant et faisant des propositions très concrètes (voir ici). Dans ce rapport, j'avais été attristé de voir que la viticulture dans le Var n'avait pu avoir aucun relais dans ce rapport ; et ce malgré la présence du Députée de la 6ème circonscription du Var, Josette Pons, dans la commission (à la différence des autres députés ayant participé, Madame Pons n'est jamais intervenu et n'a fait aucune proposition lors de l'élaboration du rapport).

Aujourd'hui, je souhaite vous proposer les propositions réfléchies portées par Ségolène Royal sur l'avenir de notre viticulture. Ces propositions sont le fruit des remontées de terrain. Elles tiennent compte des difficulté que vivent aujourd'hui de nombreux viticulteurs et fixent des orientations qui vont dans le bon sens :

  • un moment fort d'échanges (avec des assises nationales) qui nous manque cruellement depuis des années pour remettre à plat au niveau national notre stratégie des appellations,
  • un renforcement de l'efficacité économique de la filière,
  • le développement de l'exportation,
  • un profond travail à mener sur l'image du vin,
  • un filet social pour mieux gérer les conséquences des crises régulières de notre secteur.

Voici le document : Avenir_viticulture_PS

Posté par Michael_Latz à 09:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur L'avenir de la viticulture

    bô travail

    moi-même viticulteur à tourves, je trouve que vos propositions et celles de madame royal vont dans le bon sens. merci d'apporter ces éléments au débat.

    Posté par G H. de T., 06 avril 2007 à 15:54 | | Répondre
  • crise PAS PASSAGERE

    Bonjour,
    Aujourd'hui notre viticulture a besoin d'une repirse de la consommation en France pour commencer. Et là c'ets le travail de notre gouvernement. AU Etéts Unis, seulement quelques personnes ont pouvoir pour que les armes restent en vente libre. En France quelques personnes ont pouvoir pour que le vin soit assimilé à un poison. Il faudra peut-être que les vignerons se soulèvent VRAIMENT TOUS pour que cela change

    Posté par MARIANE, 19 avril 2007 à 09:18 | | Répondre
Nouveau commentaire