20 décembre 2006

Il faut un engagement politique pour exploiter les opportunités technologiques !

J’ai appris dernièrement qu’une société américaine (pour ne pas la nommer Boeing-Spectrolab, soutenue par le département de l'énergie américain) a mis au point des modules photovoltaïques - qui transforment directement le rayonnement solaire en électricité - dont le rendement, c'est-à-dire le rapport entre l'énergie électrique produite et l'énergie solaire reçue, atteint 40,7 %. Le précédent record, établi par le même fabricant, était de 37 %. L'Europe, qui développe le projet (Full Spectrum auquel est associé le CEA de Cadarache), ne dépasse pas les 35,2 %....soleil
Je ne suis pas un Pro’ de la technique solaire, mais cette différence m’interpelle. Elle montre le retard que nous accumulons dans les métiers du futur. C’est un simple exemple, mais il est révélateur ; car je suis convaincu que les gisements de croissance sont là pour garder des richesses sur notre territoire. Or sur ces technologies, nous avons dans le Var une vraie légitimité pour développer ce type de compétences : géographique (avec le solaire), proximité avec des lieux d’excellence (le pôle de compétitivité régionale Cap Energies), des infrastructures de très grande qualité (CEA, projet ITER d’un côté et de l’autre Sophia et ses start-up…). Encore faut-il l’exploiter : « y a qu’à comme on dit » : préparer le territoire, les formations d’avenir, les infrastructures adaptées,… Et là, pas grand chose à vrai dire (j’en suis le premier attristé) : je prendrais deux exemples très récents :

  • Le Département du Var qui se range de manière unanime derrière la position de Toulon pour un projet très structurant (en matière d’emploi et d’aménagement du territoire) pour toute la 6ème circonscription : la Ligne à Grande Vitesse (LGV) PACA.
  • Des élus nationaux et départementaux qui n’ont aucunement préparé l’arrivée d’ITER. Je viens d’apprendre que plusieurs élus songeaient à s’y intéresser « un petit peu pour voir ce que l’on pouvait faire » … Une grande infrastructure de recherche qui arrive à proximité de notre territoire mérite, pour être vraiment bénéfique, que l’on s’y prépare….

J’estime que sur ces deux points, nos élus ne proposent pas aujourd’hui une vision d’avenir partagée avec les habitants. Les affaires courantes, OK. Mais pour porter notre territoire, créer des emplois, le préserver de la pression immobilière, il faut probablement une ambition et des actions concrètes et volontaristes.

Posté par Michael_Latz à 07:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Il faut un engagement politique pour exploiter les opportunités technologiques !

    Bravo

    Belle analyse. J'ai rien à ajouter... hélas

    Posté par Jig, 20 décembre 2006 à 21:43 | | Répondre
  • Le solaire l'avenir

    Je travaille dans les éco d'nrj, l'éolien. et c'est clair qu'y a du boulot. reste à former les gars. c'est quand même dramatique que les allemands aient le monopole sur ces technologies. on est à la traine. il faut parler recherche, mais aussi installation. on manque des marchés locaux car on sait pas faire. c'est dommage.

    Posté par bébelle, 21 décembre 2006 à 21:12 | | Répondre
  • retour d'expérience

    Je suis triste de le dire. Et c'est en quelque sorte en "off". Mais pour avoir vu nos élus du Conseil Général préparer l'arrivée d'ITER... je dois dire que votre analyse est tout à fait pertinente. Aucune capacité à se projeter dans l'avenir et à mener une politique sur le long terme. Beaucoup d'encarts publicitaires, peu d'études de prospectives sur l'avenir du Var... Pour la Vice-Présidente, députée actuelle de la 6ème circonscprition, je peux vous dire qu'elle est totalement hors dossier. Elle connait très bien un agent du Département, c'est son chauffeur car elle est sur la route toute la journée avec lui depuis 2 ans pour courir les concours de la plus grande saucisse de France ou la plus grosse chataigne... En tout cas au CG83, notre députée est plus réputée pour les km qu'elle enchaïne que les dossiers qu'elle maîtrise...

    Posté par T.G., 26 décembre 2006 à 15:50 | | Répondre
Nouveau commentaire