Michaël Latz, Politiquement différent - Var

06 septembre 2007

Ma rentrée

L’été se termine, la rentrée politique se profile avec ses débats et notamment avec les positionnements de chacun autour de politique spectacle de notre nouveau Président et « les mots qui tuent » que peuvent employer certains au PS pour donner leurs avis sur les débats internes.

remaniement2__2_En ce qui concerne la politique du Président, je pense que le spectacle qu’il sait formidablement organiser, le « one man show »,  et quelques bonnes initiatives qu’il peut prendre (lettre aux professeurs, présidence de commissions confiées à l’opposition, ….) cachent deux choses importantes :

•    une vraie orientation vers une présidentialisation du régime se met en place sans que les contre-pouvoirs démocratiques soient installés. Mais je reviendrai une autre fois pour donner mon avis sur cette vision centrée sur un Homme qui est contraire à ma philosophie du pouvoir et de la gestion démocratique efficace.

•    Une vraie politique ultra libérale qui aura pour conséquence de renforcer les inégalités de ce pays (notamment par sa politique fiscale), de ne pas relancer les investissements porteurs des emplois de demain ; ni d’ailleurs l’activité économique. Et puis surtout, et là je parle en tant que gestionnaire (d’une commune et d’une PME) de détériorer les équilibres budgétaires d’une façon dramatique. Mais là, vu la gravité de ce qui se trame, j’y reviendrai aussi une prochaine fois (promis).

Cet été j’au eu l’occasion d’échanger avec beaucoup de monde. Un grand nombre de camarades que j’avais rencontrés durant la campagne électorale, François Hollande (lors de sa venue Correns) et enfin des militants de tous les horizons (notamment lors de l’université du PS).

De ces rencontres, j’en tire la conviction qu’il faut que l’on arrête de se jeter des exclusives les uns et les autres. Dès que l’on dépasse les apparences et les positionnements dans une écurie ou l’autre, nous voyons que sur l’essentiel nous sommes d’accord. J’ai ainsi eu l’occasion d’assister par exemple à une table ronde qui aurait pu être explosive : « le socialisme et le marché »  animée par MM. Sapin et Emmanuelli.  Je pense que tous les socialistes intègrent aujourd’hui l’économie de marché comme une donnée incontournable et probablement la seule manière de dynamiser la création des richesses. Il n’en reste pas moins que dans ce concept, il nous faut intégrer aussi l’entreprise, les salariés et le service public.

Comme j’ai pu l’exprimer dans une table ronde sur « Pour un socialisme écologique ou pour une écologie socialiste » à laquelle j’ai participé avec Ségolène Royal et Jean Louis Bianco, je pense que le Développement Durable ne peut être mis en place que par la gauche. D’ailleurs Ségolène Royal l’avait assez bien intégré dans son pacte présidentiel ce qui lui aurait du donner un réel avantage.

En effet les lois du marché seuls ne résonnent que sur du court terme. Le risque est grand aujourd’hui que l’on fasse une confiance aveugle au marché pour résoudre les problèmes et assurer le bien être de l’humanité. Là, doit se positionner le socialisme de demain. Seule la gauche qui souhaite réfléchir l’action économique et d’aménagement en termes de projet à moyen et long terme, a la volonté que la République impose des règles au marché. Cela pour qu’il intègre ces visions et ces problématiques (notamment je pense par des politiques fiscales plus adaptées et plus offensives).

Je crois que l’une des révolutions idéologiques que notre parti doit faire, c’est justement intégrer dans son raisonnement cet axe de la politique au même niveau qu’historiquement elle a fait pour  le combat social,  pour  les combats pour plus d’égalité et de solidarité. Le développement  durable va devenir l’autre jambe sur laquelle nous devons nous battre pour construire une société plus égalitaire et solidaire et surtout respectueuse des générations à venir.

Je compte m’investir dans les mois qui viennent au sein du PS,  dans ce sens car je ne souhaite pas que le Développement Durable soit un élément de plus de notre catalogue ou soit dévoyé comme il risque de l’être dans le « Grenelle de l’environnement ». Mais je souhaite que ce blog soit une autre occasion d’échanger, de nous faire réfléchir ensemble. Je reste à votre disposition pour aller vous rencontrer, pour débattre.

Posté par Michael_Latz à 17:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 août 2007

Demain, 18 août 2007 à Correns, réunion avec les MJS et le PS

corrensLe 18 août prochain, les militants du MJS (Mouvement des jeunes socialistes) et du PS se réuniront à Correns.

François Hollande sera présent. Après une conférence le matin à Toulon sur les "100 jours de Nicolas Sarkozy", il nous rejoindra en milieu d'après-midi pour participer également à la foire du Bio et du naturel qui se tient ce week-end à Correns.

Nous commencerons le travail de réflexion et de remise en question du Parti Socialiste que les militants et sympathisants appellent de leur voeux. Nous tâcherons de poser des bonnes questions...Profiter de cette période estivale est une occasion précieuse pour confronter nos analyses sans faux-semblants, sans peur du débat, de la confrontation et des désaccords éventuels.

Nous aurons intérêt à travailler par exemple sur le rôle actuel du PS dans l'opposition et son mode de fonctionnement interne ; et d'aborder ensuite le projet que demain nous souhaitons proposer aux français : des analyses sur la situation actuelle, du rôle de l'Europe, des propositions en prise avec le monde d'aujourd'hui, les moyens à mettre en oeuvre, l'investissement des militants...

Posté par Michael_Latz à 17:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juillet 2007

La green-box, un concept qui a l'air prometteur

green_boxTrois britanniques ont développé une boîte qui apparemment peut être fixée sous une voiture à la place du pot d’échappement, et qui permettrait de capturer les gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique, y compris le dioxyde de carbone. La boîte émettrait quant à elle essentiellement de la vapeur d’eau. Les gaz capturés peuvent être traités pour être transformer en biocarburant, en utilisant des algues génétiquement modifiées. Les gaz capturés serviraient en effet d’alimentation aux algues qui une fois broyées pourraient être utilisées pour faire des biocarburants...

La « Greenbox », la technologie développée par le spécialiste de la chimie organique, Derek Palmer, et les ingénieurs Ian Houston et John Jones pourrait, selon eux, être utilisée pour les voitures, les bus, les camions, et même pour l’industrie lourde et les bâtiments.

Vos réactions, commentaires ? En tout cas, affaire à suivre....

Posté par Michael_Latz à 12:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juillet 2007

13... le 1er vrai chiffre du quiquénat

Un jolie montant. Une somme rondelette. Un cadeau fiscal de 13 milliards d’euros. Et oui, aujourd'hui, le TEPA va être examiné. Qu'est ce donc que ce TEPA ? Ce nouvel acronyme signifie "travail, emploi, pouvoir d’achat". Il va être abordé dans les prochaines heures à l’Assemblée Nationale. Promesse phare du candidat argentNicolas Sarkozy, il va donc bientôt se concrétiser. Comment ? Défiscalisation des heures supplémentaires, création d’un bouclier fiscal à 50 %, abandon des droits de succession...

Le coût de l’ensemble de ces mesures a été évalué par différentes sources à 13 milliards d’euros. Peut-être plus. Or à qui cela profitera majoritairement ? Réponse partagée par tous les analystes car c'est assez mécanique : aux contribuables les plus aisés. J'ai d'ailleurs été frappé de voir le consensus entre nombre d'économistes, de droite ou de gauche sur la "non-efficacité" de ce type de mesure qui, je le rappelle sont quand même là pour relancer la croissance et in fine faire baisser le chômage.

Je suis d'autant plus amer que l'on parle beaucoup de l'omniprésence du Président de la République et peu des enjeux de la première réforme d'envergure qu'il met en place. On parlait d'ailleurs encore de lui hier soir comme "VIP" des rencontres des ministres des finances. Nombre de journalistes et de ministres se demandaient d'ailleurs ce qu'il venait y faire ? Tout simplement, expliquer à nos partenaires, que les déficits français pouvaient être encore un peu creusés jusqu'en 2012. Qu'est ce que cela veut dire ? Simplement que nous allons encore vivre pendant plusieurs années largement au-dessus de nos moyens. Pour conclure, je m'aventure à trouver un lien un peu simplificateur (mais démonstrateur) avec le TEPA évoqué plus haut : pourquoi ne pas faire des cadeaux fiscaux aux plus riches, si nos enfants et petits-enfants passent de toute manière à la caisse dans quelques années ?

Posté par Michael_Latz à 09:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 juillet 2007

La vraie réforme des institutions

_reformeFPTOn parle beaucoup ces derniers temps des réformes institutionnelles. Elles sont importantes. Je vous l'accorde elles ont probablement peu d'impact à court terme et restent surtout encore peu médiatiques pour une présidence qui s'inscrit dans la "communication à tout va". Cette réforme, que députés de droite comme de gauche jugent nécessaire, aura néanmoins des conséquences lourdes dans le fonctionnement de notre démocratie.

La volonté affirmée du Président de la République est donc de redonner du contenu et du sens au pouvoir législatif. Je le suis à 100 %. Mais, je profite de ma tribune électronique pour partager et vous faire réagir à deux profonds désaccords.

Sur la méthode d'abord, il poursuit sa logique de débauchage avec Jak Lang qui accepte de participer à une réflexion au sein d'une commission, alors que le groupe socialiste n'est pas associée à la réflexion.

Cumul_mandatsSur le choix des priorités ensuite. Et c'est là le plus important. Hormis la Présidence de la commission des finances donnée à l'opposition que je trouve très positive et j'en ai d'ailleurs déjà parlé à 2 reprises (d'autant que j'ai un grand respect pour M. Migaud, père de la LOLF avec Alain Lambert, sénateur UMP). Je crois qu'il s'agit aujourd'hui moins d'une question de pouvoir à proprement parlé qui manquerait à l'Assemblée nationale qu'une question de disponibilité et de présence des parlementaires. Je l'ai trop constaté lorsque je me suis attaché à faire le bilan de Josette Pons. Je suis convaincu qu'une réforme phare pour donner plus pouvoir au Parlement est d'abord d'interdire le cumul des mandats. (voir infographie du journal Le Monde)

Cette réforme doit permettre aux députés d'être beaucoup plus présents à l'Assemblée. C'est un vrai job. Les élus de la nation pourraient alors exercer leurs pouvoirs de contrôle, de surveillance, et d'élaboration des lois. Il faut au moins ça pour profiter et bien utiliser la réforme fondamentale de la LOLF. Or le travail réalisé aujourd'hui est fait trop rapidement, parce que les députés sont trop souvent dans leur mairie, dans leur département, ou dans leur région.... Ils le peuvent certes, mais pas pour exercer des mandats électoraux. A ce titre, cette profonde évolution mériterait d'être abordée avec la poursuite de la décentralisation. Apporter des réponses précises aux questions sur le rôle et les missions des collectivités : quelle autonomie fiscale ? quel contre-pouvoir ? quelles missions exclusives ? quels moyens propres...

Concernant le poids du député, je prendrais un autre exemple pour affirmer clairement leur rôle au Parlement. Il s'agirait de donner un pouvoir de nomination ou de contrôle des nominations à certains organismes clés de nos institutions : Conseil Constitutionnel, Conseil supérieur de la magistrature, Conseil Supérieur de l'Audiovisuel... dont les membres devraient être nommés par le Parlement, à la majorité des trois cinquième.

Posté par Michael_Latz à 22:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 juin 2007

Ouverture de la boucle "Un Var d'Idées" / 1_Var_d_ID

EMailEn parallèle du Blog, une boucle email avait mise en place durant la campagne. J'ai eu plusieurs retours pour continuer à la faire vivre. Elle comprend plus de 120 personnes. Le nom change. Ce n'est plus latz2007, mais 1_Var_d_ID : Un Var d'idées ! Tout un programme. Elle devient une liste de réflexion et d'échanges de sympathisants de gauche dans le Var. La philosophie de cette boucle d'échanges reste donc inchangée ; à savoir :

- apporter des réflexions pour rénover la gauche : sans tabou, apporter du grain des idées, de la contradiction pour faire avancer le Var

- donner du contenu à la notion de "politiquement différent" : une opposition pleine de propositions et de projets, des idées opérationnelles, la volonté d'être toujours concret, un impératif de pédagogie et de concertation

- être ouverte : la boucle est ouverte aux femmes et aux hommes qui veulent apporter des idées et leur énergie à la rénovation de la gauche dans le Var.

Pour vous inscrire, rien de plus simple. Inscrivez votre email ci-dessous :

                           

      La Boucle 1_Var_d_ID

   
                     
      Adresse du service fr.groups.yahoo.com    

Posté par Michael_Latz à 18:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 juin 2007

De la théorie à la pratique...

construction_durable

Tout l'intérêt du blog est de savoir aussi être là où on ne l'attend pas forcément... J'ai assez naturellement rédigé ces dernières semaines des billets d'humeur avec une forte dimension politique. Aujourd'hui, je souhaite profiter de ma petite tribune que je continue de bien affectionner (même si les commentaires se raréfient...allez courage, dîtes-moi si vous êtes dac' ou pas-dac') malgré la fin de cette belle campagne électorale (excusez-moi j'arrête...) pour donner un coup de projecteur à une très belle et surtout très utile initiative.


Je veux parler du projet "Entreprises et Construction Durable" qui vient de sortir un guide pratique. Voici le lien pour y accéder : http://www.constructiondurable.com/docs/RapportConstruction2007.pdf

La démarche est portée par le cabinet Utopies (tout un programme, mais le nom n'est pas galvaudé, puisqu'il s'agit de conseil en développement durable) avec l'appui de plusieurs industriels.

Je tiens d'abord à les féliciter pour la qualité de leur travail. Puis je tiens à en faire la publicité autour de moi, car ce document à des qualités suffisamment rares pour être rappelées : il est factuel, accessible, précis, concret et tout simplement UTILE pour les maîtres d'ouvrage, les entreprises, voire le grand public, qui souhaitent se lancer dans une démarche de construction durable.

On connait les enjeux. On sait l'urgence d'agir. Alors cette initiative "De la théorie à la pratique" est finalement plus politique que je ne le pensais en débutant ce billet... Car, l'enjeu est bien d'agir sur tous les plans, dont la politique. Or, voilà un outil qui ne fait pas que sensibiliser, mais qui pousse à l'action.

Posté par Michael_Latz à 22:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juin 2007

Une 1ère contribution à la reflexion de la gauche

dskJ'ai lu avec intérêt une contribution que DSK a faite dans le cadre d'une réflexion globale lancée par le Nouvel Obs. 3 ruptures par DSK - juin 2007

Je trouve que cette manière d'engager le débat très intéressante. Qu'en pensez-vous ? (merci de réagir en cliquant ici) J'espère que d'autres feront de même prochainement, dont Ségolène Royal.

Je souhaite que les échanges à venir portent sur des analyses, des idées, des méthodes... avant de ne devenir qu'un débat de personnes ou "d'écuries"...

J'ai besoin de comprendre cela avant de repartir sur le terrain expliquer notre vision moderne et débuter le travail de rénovation de notre projet.

Posté par Michael_Latz à 14:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 juin 2007

La suite...

anL’Assemblée Nationale a été choisie par les Français. Elle est composée d’une majorité de députés UMP. Pour le Var, c’est même une exclusivité. Mais j’ai tout de même un petit sourire en ce lendemain d’élection.
 
1. Au niveau national, le PS a mieux résisté que ce que tous les sondages et spécialistes le prédisaient. Cette situation va permettre à l’opposition d’exister dans les débats, de proposer des alternatives, de pointer des contradictions lorsque cela sera nécessaire, de trouver aussi, lorsque cela sera bon pour les Français, des compromis.

2. Un record a été battu. Le record de députées présentes à L’Assemblée Nationale. Si Josette Pons en fait partie, il faut clairement reconnaître que ce nouveau visage est du en très grande partie au Parti Socialiste.

3. L’engouement et la campagne de qualité que nous avons conduite sur le terrain dans le Var. J’ai eu beaucoup (mais vraiment, j'étais le premier surpris) de témoignages d’affection, d’encouragements pour continuer, de marques de sympathies, d’envies d’en découdre dans la même logique que la campagne : le choix des idées, la pédagogie, le souci de débattre, la volonté de promouvoir et de tirer parti d’abord de ce qui marche sur le terrain : développement durable, emploi, logement.... Cela a été très important pour Sylvie et pour moi. Cela montre une certaine reconnaissance que notre façon d’aborder le combat politique. Cela montre aussi que les graines d’un renouveau de la politique ont été semées.

Renouveau. Le mot est à présent lâché. Aujourd’hui, après cette défaite relative certes, mais défaite quand même ; le pire serait que l’on se satisfasse de la situation. La débâcle ne s’est pas réalisée. OK. On a limité la casse. OK. La digue rose a tenue. Les erreurs des "bleus en communication" (pour une fois ? ou plutôt un trop plein de franchise ?) ont permis que notre défaite ne se transforme donc pas en catastrophe.

Mais je ne sous-évalue pas de mon côté, notre échec. Nous aurions du gagner les élections. Je crois que les dirigeants actuels doivent reconnaître beaucoup plus qu’ils ne l’ont fait jusqu’à aujourd’hui leurs erreurs. Et en tirer les conséquences.

Mon contact avec les militants et les sympathisants, ma lecture de la campagne dans un département difficile pour la gauche me conduisent à penser que notre projet alternatif doit être clarifié. Nos méthodes doivent changer. D’autres leaders doivent émerger. Notre stratégie doit se préciser. Et tout cela très vite. C’est en tout cas mon diagnostic de la défaite. Il faut que l’on se fonde beaucoup plus demain sur trois piliers :
- la prise en compte des gens de terrain (dont les militants doivent être le relais),
- la formalisation d’un diagnostic de la réalité
- le "débridage total" de toutes les énergies et cellules grises de bonne volonté pour proposer et imaginer un avenir cohérent, plus juste et plus solidaire.

blogC'est dans ce cadre, que je compte continuer à faire vivre ce Blog.  Et, 
parce que beaucoup de personnes me l'ont demandé ;
parce qu'il connait un certain succès (plus de 20 000 visiteurs depuis son lancement) ;
parce qu'il marque une autre manière de faire de la politique (voir l'article que j'ai rédigé sur Libé),
parce que dans le Var, je n'ai pas vu encore d'équivalent (et je le regrette) pour faire vivre des idées, des débats contradictoires et des propositions,
parce qu'enfin, c'est aussi vous qui l'avez fait vivre durant 6 mois avec vos commentaires... et il est donc moins ma propriété qu'une sorte d'agora varoise ouverte aux échanges.

Posté par Michael_Latz à 09:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 juin 2007

La soirée du 15 juin a été magique....

corrensNous vous attendions 200 vous êtes venu 450..

Une ambiance très chaleureuse, beaucoup de convivialité, de la musique d'ici, d'ailleurs de hier  et d'aujourd'hui, du vin bio, un apéro super et des frites trop bonnes....

Pour ceux qui n’ont pu être là, voici quelques photos, pour les autres quelques photos souvenirs

Je retiendrai quelques éléments forts :

· L’envie de tous de garder le contact pour poursuivre la dynamique de groupe créée par les campagnes

· L’envie de tous de poursuivre cette approche de la politique différemment notamment en étant sur les projets plutôt que dans la critique perpétuelle même si elle est nécessaire et de ne pas faire de la démagogie

· Cette envie de voir apparaître de nouveaux  visages dans le système politique ayant uneleurs opinions de gauche

· L’envie de travailler sur la méthode, sur les projets, avoir une vraie vision prospective des territoires  et surtout de réfléchir à donner un sens à l’action politique quelque soit la collectivité territoriale.

Goethe a dit «  Meurs et deviens ».  Cette phrase a toujours été pour moi, un fil conducteur dans les moments importants de ma vie.

Je souhaite après un temps de réflexion,  réfléchir  avec ceux qui le souhaitent aux nouvelles pratiques à mettre  en place pour agir localement sur le plan politique et je souhaite participer à la rénovation de la vie politique de notre département notamment à gauche.

Que ceux qui souhaitent y réfléchir avec moi me fassent signe.

Posté par Michael_Latz à 08:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juin 2007

Fête du 15 juin 2007

Les artistes de la 6ème jouent pour nous.
Grande Fête de la Gauche, des démocrates et des humanistes

vendredi 15 juin à 19h à CORRENS
Salle La Fraternelle/Théâtre de verdure

La campagne a été longue et passionnante et même si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances, il faut continuer à se battre. Il n'y a que l'abandon qui soit un échec.
Venez nombreux, il y aura encore des débats, des rêves et des projets. Grillades et vin bio assurés.

Posté par Michael_Latz à 14:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juin 2007

Décu mais pas dépité, car je veux garder l'espoir pour la vitalité de notre démocratie

Déçu. Je le suis assurément.

Au delà du Parti Socialiste, j’étais d’abord le candidat d’un projet. A partir de mes expériences de terrain, conduites très souvent en équipe, j’avais dessiné un projet pour le Var autour de 4 principes majeurs :
- L’excellence environnementale,
- Le développement des entreprises TPE-PME et la création d’emplois,
- Une politique volontariste en faveur du logement social,
- Une démocratie locale exemplaire, avec un besoin urgent de redonner du sens et du contenu au mandat de député.

Pour faire vivre ce projet, nous avons mené avec Sylvie Guigonnet et mon équipe de campagne, une démarche axée sur le terrain. Elle s’est voulue à la fois innovante, pédagogique et riche en idées ; sans pour autant minimiser les défis à affronter dans l’avenir. J’ai considéré que cette période électorale était capitale pour notre démocratie. L’enjeu était bien de débattre pour aider les électeurs dans leur choix. Mon plus grand regret est à ce sujet de ne pas avoir pu débattre, malgré plusieurs occasions avec la candidate sortante. Au delà des convictions politiques, les projets doivent se confronter et se répondre pour simplement gagner en intelligence. C’est un des secrets de la réussite. En tout cas, c’est ce que j’ai constaté dans la politique locale et dans le monde de l’entreprise.

Aujourd’hui, c’est donc la candidate d’un parti qui est élue. Le Var était jusqu’à présent représenté par 7 députés. Demain, le changement voulu, c’est de tous les reconduire.

C’est bien dommage pour la vitalité de notre débat démocratique et pour les idées. Deux facteurs ont probablement contribué à cela (merci aux (é)lecteurs de faire part sur ce blog de leur analyse et de leur sentiment) : la présidentialisation totale du régime (avec par exemple l’inversion du calendrier) et la finesse politique de Nicolas Sarkozy durant son premier mois de Président (une certaine forme d’ouverture opportuniste). Mais cela n’explique probablement pas tout, je prends donc mes responsabilités aujourd’hui ; et surtout je les prendrai également demain. Car la campagne électorale a été très riche. Elle m’a beaucoup appris. Elle m'a par exemple confirmé dans la passion que j’éprouve pour ce département et ses potentiels.

Je ne peux donc pas baisser les bras. Je compte continuer mon combat pour défendre les idées de progrès ainsi qu’une certaine conception de la politique.
Je le fais pour les militants et sympathisants qui ont fait un travail extraordinaire.
Je le fais parce que je crois que notre département peut être demain mieux pensé et mieux préparé pour l’avenir.
Je le fais pour les varois de toutes les générations, auxquelles appartiennent mes 5 petits-enfants. J’ai toujours fait de la politique au niveau local pour anticiper et améliorer la vie de mes concitoyens. Je continuerai à le faire.

J’ai déjà eu l’occasion de faire part de mes citations favorites durant la campagne. Aujourd’hui, une me revient à l’esprit : « La défaite est novatrice, la victoire est conservatrice ». Quelques mots de Sénèque pour un peu me consoler. Pour montrer également à tous les militants, sympathisants, hommes et femmes de progrès tout le chemin à parcourir pour faire vivre notre démocratie dans le Var.

Posté par Michael_Latz à 10:50 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 juin 2007

Dernier post avant le 1er tour

Image1Dans cette campagne que j’ai débuté en novembre 2006, j’ai rencontré des jeunes, des femmes, des personnes âgées, des chômeurs, des chefs d’entreprises, des employés, des agriculteurs... Toujours des problèmes différents. Que des cas à part. Assez peu d’espoirs. Fréquemment des déceptions. Et pourtant une question qui est très souvent revenue : comment avoir un meilleur avenir pour moi et mes proches ?

Pour vous apporter des éléments de réponse, je ne compte pas être uniquement votre représentant à l’Assemblée. Cette conception simpliste de la politique a fait son temps. Non, je désire surtout travailler. C’est du reste, ce que je crois savoir le mieux faire. Travailler pour qu’ensemble, nous comprenions, nous choisissons puis que nous agissions face aux défis du Var.

Image2Quand la coopérative de Correns allait fermer ses portes en 1995, nous avons choisi de jouer la carte du village et du vin bio pour créer de la richesse. Plusieurs dizaines d’agriculteurs ont retrouvé la fierté et la confiance que leurs enfants puissent eux-aussi demain grandir sur cette terre.

Quand j’ai mieux compris les raisons des faillites régulières des jeunes sociétés dans le Var, j’ai imaginé avec le projet DEFIE un accompagnement personnalisé des entrepreneurs sur la durée. Il a permis de créer des emplois et de lancer 200 entreprises en 2006.

Image3Quand la pression foncière continue d’augmenter dans tout le Var et que la ruralité est en danger, j’ai initié et mené le projet « Agriculture 2020 » avec 500 personnes concernées par la filière agricole. Ce type de démarche a permis de préparer l’avenir sereinement et surtout de ne pas se laisser dépasser par les seules logiques du court terme.

Quand je sollicite aujourd’hui votre confiance pour devenir votre Député, je ne cherche pas un titre. Je désire un mandat pour agir. Favoriser la création d’emploi avec des actions concrètes et non des vœux pieux. Accélérer la construction durable de logements, sans utiliser l’artifice de remboursements d’intérêts. Donner une vision à notre territoire et non des formules que l’on ressort uniquement en période électorale.

Image4D’une idée, un projet. D’un projet, une réalité. Sans approche partisane,

Voilà ma différence, Voilà mon engagement.

Michaël Latz

Posté par Michael_Latz à 10:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 juin 2007

Ce soir - La Cadière d'Azur

13398552Réunion de proximité,

ce soir (7 juin)

à La Cadière d'Azur, à l'Espace culturel.

Venez nombreux.

Avec la présence de Charles Fiterman, ancien Ministre

Posté par Michael_Latz à 10:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

La Présidence de la Commission des Finances à l'opposition (droite ou gauche...)

Asesembl_e_nationaletPlusieurs articles de presse ont laissé entendre que la majorité présidentielle n'est plus guère enthousiaste à l'idée de confier la Présidence de la Commission des Finances à l'opposition. C'était pourtant ce qu'a formellement proposé Nicolas Sarkozy durant sa campagne. Je trouve pour ma part que c'est une très bonne idée. Je crois que cette initiative est importante pour disposer d'un système permanent dédié au contrôle du Parlement sur l'exécutif.

Car c'est bien un des rôles phares du Parlement. Il est donc logique que pour garantir l'efficacité du contrôle parlementaire, les commissions des finances constituent en leur sein un comité permanent dédié au contrôle. Et ce comité, réunissant des membres de l'ensemble des groupes politiques, gagnerait en efficacité, sérénité, et surtout crédibilité s'il était présidé par un membre de l'opposition. Comme c'est d'ailleurs le cas dans nombre de démocraties, à l'exemple du Public Accounts Committee britannique.

Cette initiatie n'empêche en rien le débat entre une majorité et une opposition. Elles continueront à s'affronter démocratiquement sur les choix budgétaires lors de la Loi de Finances. En revanche, je crois dans le cadre de la rénovation de notre fonctionnement démocratique que majorité et opposition gagneront à se rassembler dans la mission de contrôle qui, pour l'équilibre des pouvoirs, requiert que le Parlement s'unisse fasse à l'exécutif.

Posté par Michael_Latz à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Var Matin - 5 juin 2007

Var_Matin_5_juin_2007

Posté par Michael_Latz à 09:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 juin 2007

Latz-Demain, mon journal de campagne

Voilà le numéro 2 de "Latz-Matin", "Latz-Demain", distribué dans les 73 communes de la 6ème circonscription du Var. Pour le lire en pdf, vous pouvez cliquer ici ou sur la première page ci-dessous.

Latz_Demain

Posté par Michael_Latz à 09:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Les statitistiques du Blog

Avec un tout petit peu de retard, voici les dernières statistiques du Blog pour le mois de mai 2007. La diffusion des supports (journaux, affiches...), le bouche-à-oreilles et peut-être une certaine notoriété du Blog (plusieurs mails disent en effet apprécier cet espace de débat, moins partisan que d'autres sites et apportant des clés de lecture à la politique) ont eu un bel effet sur la courbe de popularité :

- Nombre de visiteurs uniques en mai : 11 567
- Nombre total de pages vues en mai : 34 780
- Nombre moyen de visiteurs par jour en mai : 380
- Nombre total cumulé de visiteurs depuis le 16 novembre : 32 693

Ci-dessous un tableau récapitulatif :

Statistiques_mai_2007

Posté par Michael_Latz à 08:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Fin »